Sidney Leoni (1984, Toulon, France) travaille comme chorégraphe, danseur et cinéaste entre Bruxelles et Stockholm. Ses projets multidisciplinaires de scène et de film explorent le domaine de l’immersif et de l’expérientiel, dans lequel il accorde un intérêt particulier au potentiel de perception sensorielle et imaginaire du public. Le dernier projet de Leoni est un long métrage de fiction, intitulé Under Influence (Hiros, 2016, première au Dansens Hus, Stockholm), avec Halla Olafsdottir et Christine de Smedt, dépeint le voyage mystérieux et psychotique d'une actrice lors du tournage d'un film. Dans ses dernières chorégraphies – Undertone (2010) et Hertz (2013) – l'espace théâtral est plongé partiellement ou entièrement dans la pénombre, et un ensemble de variations sensorielles – comme des paysages sonores en son surround, de la musique live, des odeurs, des tremblements, des courants d'air et des changements de température – sont générés en corrélation avec des situations performatives de rencontre et de dépendance mutuelle entre un groupe de performeurs, de musiciens et le public. En tant que performeur, Sidney a participé aux projets de Mette Ingvartsen – Giant City (2009) et The Artificial Nature Project (2012) – d'Andros Zins-Browne – The Host (2010) et Welcome to the Jungle (2012), et de Stina Nyberg - Splendour (2015). En 2008-2009, Sidney a suivi le programme du Master de Recherche en Chorégraphie à l’Université de Danse de Stockholm. Entre 2002-2006 il a suivi le programme de Licence et de Master en Recherche en Danse à l'Université de Nice Sophia Antipolis. Sidney a précédemment suivi une formation de danseur de ballet à l'Opéra de Toulon en France.