Sarah Vanhee est une artiste, performeuse et auteur. Son travail transdisciplinaire voyage entre les espaces civils et les champs artistiques institutionnels. Elle a travaillé en plein champ, dans des prisons, dans des salons privés, des théâtres, sur des toiles publiques, dans des salles de réunion d'entreprises, etc. Ses travaux récents incluent, entre autres, bodies of knowledge (école), undercurrents (intervention), collected screams (conférence-performance), Unforetold (performance scénique), The Making of Justice (film), Oblivion (performance scénique), Untitled (réunions dans des maisons privées), Lecture For Every One (série d'intrusions), The C-Project (roman d'artiste et travail dans l'espace public).

Bien que fortement ancré localement, le travail de Vanhee a été largement présenté à l'international dans des contextes divers tels que Wiener Festwochen (AT), Museo Reina Sofia (Madrid), Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles), FTA (Montréal), Festival Actoral (Marseille), PuSh Festival (Vancouver), Jihlavava IDFF, Van Abbe Museum (Eindhoven), Centre Pompidou (Metz), Short Theatre (Rome), iDans (Istanbul), Printemps de Septembre (Toulouse), Forum Alpbach, Noorderzon (Groningen). Elle a coédité Untranslatables et écrit The Miraculous Life of Claire C et TT, ainsi que d'autres textes. Elle collabore régulièrement avec CAMPO (Gand) et est membre fondateur de Manyone vzw. Sarah Vanhee est soutenue par le Buda Art Centre pour la période 2017- 2021, ainsi que par le réseau APAP (Programme Europe Créative de l'Union européenne). À partir de septembre 2018, elle est doctorante à l'École des arts d'Anvers, en collaboration avec l'Institut de recherche pour les arts d'Anvers. Elle a obtenu un mandat pour son projet de recherche "corps de connaissance - l'espace public comme forum d'échange de connaissances refoulées ou sous-exposées."

www.sarahvanhee.com