Kyoko Scholiers (°1981) a terminé ses études en 2003 au Studio Herman Teirlinck et est actrice et créatrice de théâtre avec e.a. De Roovers, Het Toneelhuis, Comp.Marius, Theater Antigone, HETPALEIS et BRONKS. Elle joue notamment dans Any Way the Wind Blows (Tom Barman), Rosie (Patrice Toye), Stille Waters et De hel van Tanger (Frank Van Mechelen).

Avec Louis van der Waal et Maarten Westra Hoekzema, elle fonde en 2007 le collectif unm. Le trio crée des spectacles in situ acclamés par la presse dont Tussen hond en wolf (2009) et The house that built us (2012) avec le chorégraphe Koen De Preter.

Entretemps, Kyoko Scholiers met sur pied, avec Ruth Becquart, l’installation LETTRE (2011), un moulin, manège qui tourne lentement, avec des extraits audio d’une correspondance manuscrite avec des personnes du monde entier. L’installation LETTRE a remporté le prix Dioraphte et depuis, il est parti en tournée dans l’espace public jusqu’à aujourd’hui encore.

En 2015, elle monte Bastaard, une investigation comico-existentielle de ses origines présumées : elle serait la descendante de Napoléon Bonaparte. Ce spectacle théâtral multimédia a reçu un l’accueil élogieux de la presse et a sillonné la Flandre et les Pays-Bas lors de tournées intensives.

Pour son dernier projet en date, baptisé Misconnected, Kyoko a créé une installation avec des fragments audio de conversations téléphoniques de gens qui sont, d’une manière ou d’une autre, déconnectés de la réalité. C’est le MAS qui a accueilli la première de cette installation composée de petites cabines téléphoniques décidément bien singulières, lors du Zomer van Antwerpen en juillet 2017.

 

www.kyokoscholiers.be